À la une

ABB MISE 90 MILLIONS SUR MONTRÉAL

Après un chantier éclair réalisé en 18 mois, ABB a inauguré hier son nouveau siège social canadien dans l’arrondissement de Saint-Laurent. Le complexe de 90 millions de dollars rassemblera 700 employés dans des secteurs de pointe comme l’intelligence artificielle, et l’entreprise devrait multiplier les embauches au fil des prochaines années, a confié à La Presse le président mondial du géant suisse, Ulrich Spiesshofer.

CENTRALISATION

ABB était jusqu’à récemment dispersée dans une demi-douzaine de bureaux et d’usines à Montréal. L’entreprise a choisi de regrouper toutes ses activités sous un même toit dans le Technoparc, non loin de l’aéroport Montréal-Trudeau, où les employés ont emménagé par petits groupes depuis la fin janvier.

« Ici, on a une combinaison unique : on a le siège social, la fabrication et l’assemblage, ainsi que la recherche, le développement et l’innovation sous un même toit. Cet immeuble rassemble toutes les facettes d’ABB d’une façon remarquable. »

— Ulrich Spiesshofer

Pendant notre visite du complexe de 300 000 pieds carrés, hier, une centaine d’employés s’activaient à assembler des systèmes perfectionnés, utilisés dans les réseaux électriques à haute capacité. Les 600 autres employés montréalais du groupe sont majoritairement des ingénieurs et des chargés de projet. Ils planchent entre autres sur la modernisation des navires de la Garde côtière canadienne et sur des projets d’automatisation dans le secteur des mines et métaux.

IMAGE À PRÉCISER

Même si le nom et le logo d’ABB sont assez connus, bien des gens ignorent la mission réelle de l’entreprise. Le grand patron du groupe, qui emploie plus de 132 000 personnes dans 100 pays, est bien conscient de cette image diffuse.

« Un des efforts-clés de notre stratégie est vraiment de renforcer la reconnaissance globale de la marque pour ABB, a indiqué M. Spiesshofer. Aujourd’hui, nous avons une stratégie bien articulée, mais il y a encore place à l’amélioration. »

Le dirigeant a profité de son passage à Montréal pour discuter avec des ministres provinciaux et fédéraux. Ils ont notamment abordé les besoins de formation de la main-d’œuvre dans des secteurs de pointe comme l’intelligence artificielle. L’investissement de 90 millions réalisé à Saint-Laurent est 100 % privé.

Bill Morneau, ministre fédéral des Finances, qui participait à l’évènement d’hier, a souligné que les projets d’ABB étaient parfaitement « alignés sur la vision du gouvernement du Canada ». Ottawa a annoncé ce printemps d’importants investissements en innovation et en intelligence artificielle.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.


Retour à la liste